vendredi 21 août 2009

L'ostéo et nous

Comme je vous l'avais écrit, le Pouic et moi avions rendez-vous chez l'ostéopathe hier; Tenter de trouver une solution à nos nuits hachées.

La gourdasse que je suis avait évidemment oublié le carnet de santé. En même temps, il n'y a RIEN d'écrit sur celui du Pouic vu qu'il n'a jamais rien eu à part les vaccins.

Ha des renseignements sur l'accouchement? Ben là je crois être la mieux placée pour en parler...

Je raconte donc ma grossesse, ma fin de grossesse et la péripétie finale (déjà racontée ICI), mon Octave et ses nuits, ses siestes et ses colères. J'ai donc raconté NOTRE vie en détails, pour une fois qu'on me demandait de le faire, autant vous dire que j'y suis allée de bon cœur!


J'ai ensuite exposé MA théorie du hurlement au réveil : le Pouic a été littéralement extirpé de son cocon lors de sa naissance, vu que je le sentais encore bouger dans la demi-heure précédent la césarienne. Un peu cueilli sans en avoir été averti en somme.


L'ostéopathe approuve. Ma théorie ne serait pas si con? "Une naissance, c'est un rendez-vous entre la Maman et le Bébé". Dans mon cas, c'était un rendez-vous imposé par un obstétricien. Beaucoup moins intime et familial...

(tu vois Céline, on a peut-être la cause!)

Solution? Attendre, se montrer patient. Un premier traumatisme qui restera à vie mais que nous devons accompagner.
Haaaaaaaaaaa d'accord.... Merci du conseil...


S'en est suivie une séance de manipulation : dos, crâne. Une belle colère - sans larmes (Le Pouic rivé au tapis hurlant tout ce qu'il pouvait) et moi, habituée à ses cris (c'est l'avantage) le caressant.


Et ensuite?

48 euros... Gloups...

Après avoir braillé comme un âne pendant un quart d'heure il a pu faire une belle sieste arrivé à la maison.


Ce que j'ai le plus apprécié : les compliments! Je m'y prends idéalement parait-il pour passer le traumatisme. Ecoute, douceur, refus de la fusion, caresses, accompagnement..

N'empêche que ça fait cher la séance de compliments. Y retourner le mois prochain comme il me le propose? Faut voir...



Cela m'a beaucoup rappelé mon sophrologue bio-énergéticien que je consultais un certain moment. On cause, on manipule, on se sent mieux ensuite.
Les médecines parallèles, vous connaissez aussi?

(Je n'aime pas les médicaments alors l'alternative "homéopathie" me plait. Le Pouic aussi, il adore les p'tites granules. Entre les dents, le nez qui coule, les bings qu'il se prend, il savoure souvent... )


Faut que je vous dise quand même que cette nuit encore on a dormi sans interruption!

2 commentaires:

madamezazaofmars a dit…

Tu vois, il prend le pli ton pouic, ça va se faire tout seul j' en suis sure.
Quand a l' ostheo, je sais pas trop. J' y suis allée une fois, ça m'a fait du bien. Et la on me conseille d' y retourner parce que mon bassin ne serait peut etre pas bien alignée et que c'est pour ça que je ne tombe plus enceinte, faut voir ...

Céline a dit…

Dis donc, tu sais que moi aussi j'ai eu une césarienne pour la naissance de mes enfants ? Pas pour étroitesse du bassin mais pour naissance en urgence due à la prématurité (les deux à 7 mois).
Sélène a eu l'air de bien le prendre car elle a toujours super bien dormi.
Par contre, Jérémie... J't'avais déjà un peu raconté il me semble ! Tout le contraire !

Mon avis sur les osthéo ? Celui que nous avions consulté pour Sélène, pour lui remettre son crâne d'aplomb, l'a manipulée une fois et nous a dit de revenir dans un an pour contrôler. Il nous en a coûté 50€, non remboursés car il n'était pas médecin. Mais bon, ça s'est très bien passé et Sélène semble avoir la tête tout comme il faut maintenant !
Pour Jérémie, c'était un autre osthéo, remboursé lui, car médecin. Heureusement car il nous a fait venir 3 ou 4 fois, à un ou deux mois d'intervalle chaque fois. Et je peux te dire que c'était du vite fait la séance de manipulation ! Bon, mon fils semble lui aussi avoir la tête droite maintenant !

Pour conclure, je suis quand même toujours un peu sceptique sur tout ce qui est médecine parallèle. Je ne peux pas m'empêcher d'avoir un appriori incrédule.