jeudi 30 décembre 2010

Noël et c'est le bordel !


Noël est derrière nous.

Le sapin a plié bagage hier soir. Le salon me semblerait presque immense.
C'est dans la joie que j'ai rangé paillettes, lumières et boules.

Un troisième Noël en tant que Maman où une grande place a été faite au jeu.
Nous avions besoin de régression et ce fut chose faite!


Pour mon adulescent (Angelita, double clin d'oeil pour toi!) qui dormirait presque avec sa Xbox, conviant amis et frères à un grand challenge sur Kinect, finis les déjeuners/diners aux pâtes, à nous les pizzas!

Il achève 2010 sous le signe du geek.

La télé a envahi le salon. La tour de son PC aussi. La Xbox également. La box SFR et la décodeur Neuf tv. Je me suis laissée complètement dépasser. Moi qui fais la chasse aux fils et aux écrans (moi ça compte pas, j'ai un mini pc que je trimballe partout).
Je suis en guerre.

Donc passé Noël on réorganise le salon parce qu'entre les milliers de jouets du Pouic (qui ne joue pas seul à l'étage dans sa chambre) et les appareils de L'Epoux, c'est carrément l'invasion ici!


 Et chez vous, c'est pareil?

mercredi 29 décembre 2010

2010, l'année qui me collera à la peau.

Je viens de feuilleter mon blog pour retrouver mon bilan 2009

Au-delà des faits marquants : mariage (intime en juin et "public" en aout), achat de la maison, 2010 m'a définitivement fait perdre mon insouciance. Je me sens vieille. Aie. J'ai l'interdiction de prononcer cette phrase à la maison. 

J'ai abandonné et renoncé à ma famille paternelle pour adopter la famille paternelle du Pouic. Trop de déceptions, de valeurs opposées, d'incompréhensions et d'espoirs brisés.

Je suis MmePapaPouic et je fanfaronne. 
Pour la première fois j'ai une bague que je n'enlève jamais, et je n'ai même pas peur que du savon glisse en dessous lorsque je me lave les mains. Je refuse d'être appelée par mon nom de jeune fille, le nom de ce blog changera très certainement donc en 2011 (résolution 1?).

Je prends confiance en moi et apprends à dire des choses aussi déplaisantes sans m'énerver ou sans les avoir ruminées des heures jusqu'à ce qu'elles deviennent odieuses.

Je porte dans mon coeur, chaque jour, mes grands-parents. Mon papi me manque. La blessure est encore vive. L'arrière grand-mère d'Octave choisit de renoncer aux envies, c'est déstabilisant. Et très triste.

La souffrance, la misère et l'injustice me révoltent et me collent direct une boule dans la gorge. Regarder le zapping 2010 m'a laissé la nausée 48h. Où allons-nous? Comment refuser la pauvreté? l'inhumanité? ici ou ailleurs?  

De tels questionnements freineraient-ils l'arrivée de Pouic le Second ou de la Pouiquette (voire des deux d'un coup)? Parce qu'elle est moins pressée d'arriver que son frangin. Je vieillis je vous dis. Ou alors faut que j'arrête d'y penser, conseil que je trouve hautement débile étant donné que concevoir un enfant, c'est pas encore très commun et habituel pour moi.

2010 aura été marqué par une chance incroyable aux jeux: chien vétérinaire (qui ressemble à un lapin) chez Oum. LE cadeau de Noël qui a fait mouche. Aller faire les courses avec un lapin en peluche enfermé dans sa cage, c'est du plus grand effet. Je vous assure.
La Xbox et Kinect chez Libelul.
Et deux tickets insérés dans l'urne de Noël des commerçants de la ville : 50 euros de ... bonbons gagnés!
Sans parler de ce que j'ai pu gagner chez les unes ou les autres...

2010 aura aussi marqué par le grand retour de ma frange, de mes kilos mais pas de ma vie sociale puisqu'il me semble encore difficile de concilier les horaires décalées de mon mari avec celles du Pouic et moi (super-cadrées) et des couchers tardifs. 
J'ai donc perdu quelques copines plus disponibles et fêtardes. Je suis vieille.
En 2011, j'espère bien renouer avec l'envie de voir du monde après 18h (résolution 2?).

Malgré cette tendance à l'ermitage, j'ai repris le sport et assisté à un paquet de spectacles. Petite ville = représentations à 20h = coucher 22h. Parfait.

Une année marquée par des événements très concrets mais qui m'a semblé par bien des aspects irréelle tant le stress s'est mêlé à l'apaisement, tant la tristesse s'est mêlée à la joie, l'amour au renoncement, la réalité à l'illusion. 

2010 me collera longtemps à la peau je crois... Pas toi?

lundi 27 décembre 2010

Je vois la nuit en rouge


Tandis que Le Pouic joue à l'étage, les lutins s'agitent pour placer tous les cadeaux sous le sapin, aider le Père Noël à s'habiller, lui donner les accessoires (lanterne et cloche pour s'annoncer).

Ensuite, malgré l'averse de grêle, nous avons eu la chance de l'apercevoir par la fenêtre, de loin.
On a même pu échanger quelques mots avec lui!

Quelle émotion !
Et quelle première sortie réussie pour Pierre le parrain adoré 
avec lequel Petite Glue a eu la chance de dormir!

Voilà Chrys et Zaza, notre rouge maison

dimanche 26 décembre 2010

Le Père Noël et nous


Je vous dévoile nos cadeaux maison pour la famille:
- cadres peints et vernis par le Pouic
- des mains peintes et vernies sur lesquelles on a collé des gommettes. Ensuite, nous avons posé des aimants au dos de chacune et hop! des magnets pour les frigos. Merci Stéphie et ses cacahuètes pour cette superbe idée!


Pour le reste nous avons été tous les trois immensément gâtés. Mon Pouic /Coccinelle aux trois sapins chargés de cadeaux pour lui, PapaPouic à la Kinect (merci Mère Noël Jane) et MamanPouic ravie par ses cent présents.

Le soir du réveillon nous nous sommes défiés à l'athlétisme, la boxe etc., nous avons ri comme des fous! Le lendemain, très étrangement, je me suis laissée surprendre par un gros malaise (tête qui tourne, nausées) sans même avoir fait d'excès! Une allergie subite à une verrine au curry?
Bref, j'ai squatté le lit de mes beaux parents, dans un état lamentable, sans même profiter du foie gras de beau papa, de la bûche maison faite pour moi, du homard et de tout ce que j'aime!! Juste une sieste partagée avec mon lutin!

Et aujourd'hui nous partons à la distribution de nos mains!
Chez vous, heureux le Noël?



vendredi 24 décembre 2010

Heureux Noël en lecture!

Un livre qui retrace le travail du Père Noël de manière un peu décalée puisque c'est lui qui raconte.
Un livre assez rigolo mais que je conseille pour des enfants qui le connaissent déjà bien.

Noël le père Noël de Joëlle Jolivet
Albin Michel Jeunesse





Le Noël d'Edouard d'Ebi.N
L'Ecole des loisirs, pastel.

Edouard, l'ours en peluche est seul à la maison et se sent très triste.
Alors après avoir beaucoup pleuré il s'endort.
Et il rêve: les meubles prennent vie et deviennent des animaux qui vont lui tenir compagnie en ce soir de Noël.
Une jolie histoire, toute douce, qui laisse place à l'imaginaire.




Cher Père Noël de Jeanne Ashbé
L'Ecole des loisirs, pastel.

Je suis une inconditionnelle des albums de Jeanne Ashbé.
J'aime la douceur de son univers et la "rondeur" de ses illustrations.
Cet album, c'est l'histoire d'un petit garçon qui demande un cadeau bien spécial au Père Noël: le fait de pouvoir l'accompagner: un rêve que beaucoup d'entre nous n'avons jamais osé formuler...







Petit Papa Noël chanté par Tino Rossi, illustré par Olivier Desvaux
Editions Casterman
(avec le cd de la chanson de Tino Rossi)

Grand succès pour ce livre.
Associé à la chanson, c'est complètement magique.
Des illustrations très "années 50", un Pouic qui cherche son cadeau, 
celui de son cousin et de sa cousine dans la double page; qui écarquille les yeux et ouvre grand la bouche comme la petite fille qui découvre ses cadeaux.
Un bel album pour rêver et pour réviser l'intégralité des paroles de la chanson.

Voilà nos 4 derniers albums Hérisson !


Voilà, les chaussons sont glissés sous les deux sapins (celui du salon et celui de la chambre)
Les hottes sont pleines.
Les valises sont fermées pour émigrer 24h chez les grands-parents.
Le Père Noël va étrenner son habit avec une barbe de fortune (coton?).


Nous vous souhaitons à TOUS un heureux Noël.
Que la paix, l'amour et le bonheur envahissent chaque foyer...


Un look de berger

 




Un gilet tout juste reçu à temps.

Merci Clem' d'avoir oeuvré si vite.

Je vous invite à passer chez elle: ses créations sont superbes, beaucoup d'élégance et de choix de tissus et matières.
Tout ce qui me plait...












Pour Zaza, un dernier look de 2010, un petit garçon
 qui semble si mignon ;-)

jeudi 23 décembre 2010

Moi je...



Moi je me fais quelquefois l'impression d'être un bon petit soldat sans armes.
Parce que je crois lutter pour des causes qui me semblent justes.
Je m'implique jusqu'au bout.

Toutefois je ne suis pas de celles qui sortent des rangs. Je fuis le conflit alors j'obéis souvent. Je ne suis pas une rebelle.
Mais une fois la chose acceptée, je ruse et adapte à ma manière ce qu'on m'a demandé.

Moi je suis un bon petit soldat dans sa bulle qui admire pourtant ceux qui n'ont pas peur de prendre des risques, ceux qui crient haut et fort leur révolte.
Timidité? Couardise? Et toi, tu te situes où?

Voilà Libelul. Heureux anniversaire à ton blog!

mardi 21 décembre 2010

2 ans et l'état de crise


Au début, je pensais le Pouic fatigué: post-varicelle, siestes écourtées à cause des différentes fêtes de Noël donc fatigue latente.
J'ai donc puisé, lundi, dans mes dernières ressources de patience, de tolérance pour faire face aux caprices, aux "Oui puis non".

Mardi, après avoir viré comme tous les matins son père de sa chambre car c'est "Maman qui donne biberon", il n'a pas voulu se laver, puis s'habiller, puis monter dans la voiture.

C'est avec soulagement que je l'ai collé à la crèche trois heures.

Le midi GROSSE crise.

Nous, pauvres parents novices avons soupçonné une douleur, avons ausculté, caliné pour finalement se faire imposer la solution: tétine et didi dans le canapé face à son mini épisode de Télétubbies (5 min de dessin animé voilà le quota maison).

Là, alors que je venais voir l'état du traumatisé, je me suis fait avaler mon yahourt au chocolat par un Pouic en forme.


"Problème Papa : on s'est fait avoir comme des bleus".

Le terrible two est passé par là. Notre fils est chiant. Mais vraiment.

Va falloir qu'on s'ajuste, qu'on arrête se penser qu'il souffre pour reprendre notre rôle de parents à l'écoute mais intransigeants face au caprices.

Me*de, il me reste encore 10 jours de vacances dont 8 sans crèche le matin!

Je suis à l'affut de tout conseil, toute stratégie efficace car il nous la fait gratinée la pré-crise d'adolescence le Pouic.
Rassurez moi aussi si vous pouvez, c'est pas 10h sur 12? Ils font des pauses quand même?


dimanche 19 décembre 2010

Arrêt sur paysage


La neige est là, partout. 
Nous découvrons un quotidien blanc.
C'est silencieux. Superbe.
Nous entrons dans l'hiver, Chrys et Zaza.
On cherche le parcours des oiseaux pour leur offrir des graines.
Le Pouic tombe, une fois, deux, puis trois. 
Il aime que "les gens a peur, Maman":
la route est à nous.

Cette semaine sera consacrée aux travaux manuels de Noël,
nous offrons des cadeaux "maison" aux proches.

Un tradition familiale qui me rappelle les cadres-herbiers,
les bougies confectionnées, 
les pâtes à sel (et autres nids à poussières)
que Ma Maman nous aidait à créer pour offrir à la famille.

Ça se fait chez vous aussi?

Etoile des neiges et roses des sables


Tempête de neige sur la Normandie*!
L'heure est à la cuisine!

Après le tiramisu et le fondant au chocolat, nous testons la recette de roses des sables (100g de chocolat, 75 de beurre, 30 g de sucre, des corn-flakes à la louche et 1/2 heure au frigo).


 
Ce week-end neigeux sera Weekly Chocolate ou ne sera pas!

vendredi 17 décembre 2010

Petit Papa Noel,

Nous l'avons déjà vu le Père Noël cette année, Virginie B!

Il a fait peur mais quand il a rempli les bras du Pouic de cadeaux, il a tout de suite eu un succès fou!


En revanche, j'avais juste oublié de préciser au petit que le Père Noël chez nous, il a la peau couleur chocolat!
Nous avons en effet le privilège de le voir arriver chaque année des Antilles ou de la Réunion!

jeudi 16 décembre 2010

Sobriété


Sobriété. Voilà mon mot d'ordre pour tout ce qui concerne la décoration et l'aménagement de la maison.

Je comprends très bien que le Pouic me réclame un jour ce qu'il y a de plus kitsh et de mauvais gout sur le marché, mais je refuse à polluer mon environnement visuel des jours entiers.

Je revendique le droit au bon goût (enfin le mien!); alors il a ses quatre branches ornées de boules multicolores, plastiques dans sa chambre; quant au reste de la maison, c'est blanc et argent. 

Je pense que je ne cèderai pas non plus à l'appel des Père Noël pendus aux volets, aux rennes multicolores au bout desquels le traineau lumineux ressemble à un hommage aux 7 nains.

Non mon fils, je ne serai pas de ces parents là à l'image de tes grand-parents chez qui j'ai pris ces photos pour Virginie B!

Et toi, tu as cédé à l'appel des Père Noël enneigés à la bombe sur les carreaux, aux décors plantés dans les jardins?

mardi 14 décembre 2010

J'ai retrouvé la boule !


En toute honnêteté, je pensais vraiment avoir perdu la boule la semaine dernière. Heureusement que non car Virginie B voulait qu'on la lui montre.

Mais une bonne nuit de sommeil, un week-end passé tous les trois, à se recoller à une douce réalité familiale et me voici d'attaque !

Quelquefois je perds l'essentiel de vue : de la fatigue et hop! je me fais parasiter par un sentiment d'étouffement, de perte de contrôle, de lassitude.

Mais, j'ai retrouvé le fil de ma vie... et j'avoue avoir eu un peu peur.

La pile de linge à repasser doit avoisiner le mètre de hauteur, les copies s'amoncellent, le contenu des placards menace de me tomber sur le crâne à chaque fois que j'y pose la main, un élevage de moutons prolifère sous les lits, mais je m'en fous, j'ai retrouvé ma joie de vivre!

C'est quoi ta recette à toi pour aller mieux?

lundi 13 décembre 2010

Du spectacle et des lumières


Grâce au Pouic, je redécouvre que la période de Noël rime avec décorations, attente du Père Noël, mais aussi, spectacles: celui de la crèche, celui du boulot, ceux qu'on nous offre, ceux qui se jouent près de chez nous...

Et ce qui crée la magie, ce sont aussi les lumières de la fête. Je n'ai pas la chance d'aller à Lyon découvrir la fête des lumières  mais je participe, depuis la Normandie, à ajouter ma lumière à celles de Chrys
et Zaza qui vient de voir la sienne naitre (rétablis toi vite petit Coeur)

Mes deux sapin quotidiens






Tous les ans, Virginie B, j''éprouve le même intense plaisir à choisir, sentir, décorer notre parfait sapin et
chaque année je m'émerveille devant le modèle gigantesque 
qui me salue matin et soir dans la cour de mon boulot.

Le Pouic a pour mission, en voiture, de m'indiquer toutes les belles décorations qu'il découvre.
Je redeviens une toute petite fille devant tous les sapins décorés!
Pas toi?

vendredi 10 décembre 2010

Tiens bon !


Terrible dernière ligne droite.

Énervements, impatience, épuisement, incompréhensions: Avec l'Époux on s'écrit de la tendresse et de l'amour toute la journée mais nous sommes incapables d'ajuster nos dialogues qui s'épuisent en  incompréhensions .
Nous nous croisons, ne prenons et n'avons pas le temps de nous écouter.
On se parle mais on ne s'entend pas.

Je prends rendez-vous chez ma coiffeuse, j'annule dix minutes plus tard. Je devrai patienter une semaine de plus pour être en vacances un mardi matin.

Je ne me reconnais pas.
Sans être particulièrement fatiguée je peine à trouver l'énergie de faire, dire, éprouver du plaisir.

Le fait de le verbaliser ce midi m'a déjà fait bouger. Je sors un peu la tête. Je me fais penser à une tortue, engoncée dans sa carapace en se protégeant de l'hostilité latente.

Rien de grave. Juste l'impression de sortir de la ligne droite et de prendre enfin un virage.

Il parait aussi que c'est une question d'époque: la fin d'une année, d'un trimestre. La fatigue morale et/ou physique du milieu d'hiver...
T'en penses quoi, toi?

(Cette question s'adresse à toutes et tous hormis Zaza, qui baigne dans ses hormones du Bonheur! Bienvenue petit Jajaja!)

jeudi 9 décembre 2010

Père Noël, laisse nous rêver...


Laisse nous espérer pour cette année des combats qui ne seront pas vains,


Des petits bonheurs toujours quotidiens,

(comme du plaisir à blogguer...)


De l'amour et de la sérénité,

Mais aussi, soyons fous!
Des légos, des livres, une bibliothèque, des puzzles, de la pâte à modeler, de la musique, des ballades, 
des jouets, des moments en famille, des virées pour les parents, un p'tit frère ou une p'tite soeur, un gilet de berger commandé à Clem, des heureuses surprises, des jouets tout plein, de la peinture...

La liste est longue et quasi infinie Mmes Choco et Virginie !
(Le pire, c'est qu'il risque d'avoir tout cela!)

Vous aussi vous êtes déraisonnable(s), Père(s) Noël?

mardi 7 décembre 2010

25 mois et la varicelle




Hier encore, je le trouvais mignon mon varicelleux. Pas chiant. Pas trop boutonneux.
C'était hier.

Avant the "terrible night" celle où on n'avait pas anticipé la fièvre, les démangeaisons, les envies de calins (en position d'allaitement tant qu'à faire, donc Maman assise des heures).

A deux on n'a même pas eu l'intelligence de reprendre les réflexes "on se relaie sinon on ne tiendra pas". Donc on (enfin je) n'a pas dormi. Ou si peu. 1h 30.

Il est couvert de pustules ou croutes. C'est impressionnant hein la varicelle. Pour un peu, ce serait presque heu dégueu?

L'essentiel: ne pas s'énerver. Même quand il chouine des heures.Je ne m'énerve pas mais j'en pleurerais tellement je prends sur moi. Comme quand il avait six mois.

Une qualité qu'on peut apprécier: il sait s'arrêter au moment où il sent nos extrêmes limites atteintes.
Après une heure de tournés/retournés/détournés entre nous deux, est sorti de nulle part :
"Etoile des neigeuuuus pays merveilleux".
Ça a fait son effet.
Après mon fou rire, nous étions repartis à zéro vers le long chemin pour le sommeil. Il était déjà quatre heures du mat'...

Alors, si tu as des remèdes miracle (sans aide médicamenteuse) pour lutter contre la gratouille et l'agacement de la pustule qui sèche, on prend!

dimanche 5 décembre 2010

Ferme les yeux et fais un voeu


Père Noël,

Cette année, parce que ma copine du bas, Anne Laure me le demande, je t'écris une lettre pour t'avertir que Saint Nicolas, passé ce week-end, a mis la barre très haut.

Que je te raconte :

Saint Nicolas est venu avec la première maladie infantile: une douce varicelle pour le moment, doublée d'une éviction de 8 jours de la crèche malgré une épidémie déclarée qui permettra à St Nicolas de l'offrir à tous les enfants.
Le Père Noël  pourra donc éviter de faire plus fort.


Saint Nicolas a fait fondre la neige, le C*n.
Espérons que tu la fasses revenir.


Saint Nicolas ne nous a pas apporté la Pouiquette ou Pouic le Second;
On espère bien que tu sois plus généreux sur ce coup là (note le jeu de mots), mais attention! dispense toi de nous apporter les deux en même temps!


Saint Nicolas a offert à L'époux le cadeau dont il rêvait : une Xbox, la Kinect et le jeu qui va avec. C'est Jane qui a fait office de lutin. Je suis carrément sur la voie de la canonisation depuis ce matin.
Donc, tout logiquement, Père Noël, je vais recevoir un cadeau à la hauteur de celui que je viens de faire indirectement mais chut à L'Epoux, non? Genre ça?ou un tout petit week-end en Italie?


Saint Nicolas ne m'a pas apporté la quiétude concernant la pérennité de mon lieu de travail. Si toi, tu pouvais le faire, je t'avoue que ça m'arrangerait. Ou alors, fais tourner la pétition autour de toi : lutins, rennes, Mère Noël, glisse-la dans les cadeaux, même ceux des bloggueuses... C'est ici.

Saint Nicolas a fait venir un manège en face de la boutique de mon opticien chez qui j'étais obligée de passer avec un Pouic boutonneux cet après midi.
Je suis montée dans la voiture rose, j'étais à deux doigts de vomir dans la capuche du Petit qui se trémoussait au rythme de "Je te survivrai".
Si toi, Père Noël, pouvais m'épargner une honte aussi redoutable, je t'en saurai gré.

Enfin, tu sais, je ne me souviens plus de ce que je t'avais commandé l'an dernier.
Mais je crois qu'il y a un an je n'aurais jamais imaginé que tu exauces tous les souhaits que je n'osais même pas formuler : une maison, un double mariage, une vie de bloggueuse / maman / épouse / femme / fille et belle-fille épanouie.
Alors cette année, si tu veux bien, tu fais pareil avec mes copines?

Ps: j'ai une chance tellement terrible en ce moment aux jeux que pour un peu, je n'oserais plus participer de peur de me faire black -lister de tous vos blogs...
Dis, tu m'en veux pas si je joue quand même?

samedi 4 décembre 2010

Singe savant

video

Honte à moi !
Je m'étais promis que JAMAIS je ne ferai de mon fils un singe savant.

Et pourtant je l'ai fait, ici même.
On y voit aussi que je suis une mère indigne,
qui filme pendant que le petit risque de se vautrer,
une mère tyrannique qui impose à sa progéniture de la regarder pour une si noble cause,
et qui est la looseuse née de la chanson...

J'adore immortaliser ces petits moments de vie!



jeudi 2 décembre 2010

Hilgueugueu



Ouais j'sais bien...
J'ai carrément craqué sur le péruvien Monop'.

Heureusement je sais m'arrêter à temps: j'étais à deux doigts de lui acheter des après-ski rose parce que c'étaient les derniers.
Finalement j'attendrais lundi pour qu'il en ait une paire de bleu marine.

Une Pouiquette, ça le ferait bien n'empêche?!!