dimanche 14 février 2010

Prix littéraire des blogueurs / Prix Indiana #8/10



Quatrième de  couv'

Manhattan, début 2001. Trois jeunes trentenaires se retrouvent déchirés entre leurs rêves et les exigences du réel : Marina, apprentie journaliste, écrasée par son père Murray, maître de l'intelligentsia new-yorkaise ; Danielle, en quête de l'âme sœur et de reconnaissance professionnelle ; Julius, pigiste gay, aspirant à se ranger sans pouvoir s'y résoudre. Leurs rapports se compliquent dangereusement avec l'arrivée du séduisant Ludovic et celle du provincial Bootie... De périlleux chassés-croisés sentimentaux en perspective, avant que les masques ne tombent, dans une comédie de l'innocence perdue qui culmine un certain 11 septembre. Par son jeu virtuose sur les points de vue, son habileté à relier les trajectoires individuelles à l'Histoire, Claire Messud nous offre le portrait réjouissant d'une métropole narcissique, et recrée toute une époque, si proche et déjà si lointaine.


Ma lecture

Ce roman est une comédie de moeurs assez légère.

Les personnages ne m'ont pas semblé attachants : superficiels, narcissiques, égocentriques, égoïstes. Chacun a ses défauts, l'amitié et l'amour semblent même exempts de tout sentiment profond et altruiste.
Chacun se cherche à travers sa relation à l'autre. Ce qui n'est pas à proprement parler mal ou extraordinaire mais chaque personnage se construit dans une relation au détriment d'une tierce personne.

Les enfants de l'empereur se lit facilement, plaisamment mais j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux personnages, comprendre leurs motivations, leur cheminement psychologique.
Même le jeune Bootie, candide dans ce monde, ne parvient pas à trouver grâce à mes yeux, car je n'ai pas réussi à le comprendre (et je ne parle pas de son apparence physique, guère engageante!).

Attention, je n'ai pas du tout détesté ce livre mais il présente notre époque, celle de l'avant/après 11 septembre, comme celle de l'individualisme, et ce n'est peut-être pas ainsi que je considère le monde dans lequel je vis.

Après les critiques enthousiastes de Zaza et George, je suis sure que vous trouverez davantage de motivation pour vous ruer dans une librairie!
 Les autres critiques du Prix littéraire des blogueurs sont ICI

8 commentaires:

madamezazaofmars a dit…

J' aime qaund tu n' aimes pas ce que j' ai aimé, et je vois aussi des angles de vue du bouquin que moi je n' ai pas perçu... C'est bien les critiques !!!

anyuka a dit…

Pas apprécié non plus...... Je tournais les pages mais en fait, m'en fichais de ce qui allait arriver aux personnages !
Tu lis très vite, dis donc ?? J'ai mis des jours à m'en dépatouiller de celui-là !

Alice a dit…

OUi ZAza, c'est vrai que grâce au prix de George, je découvre que partager ses impressions c'est hyper enrichissant!

Anyuka: J'ai lu hier toute l'après midi pour fêter mes vacances ! mais je crois que je lis vite en effet

Le Journal de Chrys a dit…

Oui, je ne l'ai pas lu mais les différentes critiques (même enthousiastes) ne m'engageaient guère...

George a dit…

T'es bizarre toi... on dirait ma mère, qui arrive à nous trouver la petite bête qui fait que l'on reconsidère totalement notre jugement... ;)

Lolotte a dit…

Ce livre est dans ma PAL ... je le lis et on en reparle !!!

Alice a dit…

Chrys: ouais, moyen moyen!

George: heu (rires) c'est un compliment?

Lolotte: Volontiers!!

Sofia a dit…

J'ai aussi lu "Les enfants de l'empereur" et ai eu du mal à rentrer dedans justement parce que je n'arrivais pas à m'attacher aux personnages. Je l'ai quand même terminé, il m'a laissé un sentiment très moyen, mais quelques mois plus tard le souvenir que j'en garde est plutôt agréable et je le relirais volontiers.