lundi 5 juillet 2010

Ce temps qui passe et qui me dépasse, parfois...


Je réalise qu'en devenant parent on prend conscience du temps qui passe,

Mon corps imprime plus vite les excès de soleil et ne les supporte plus, les manques de vigilance concernant  les grammes ou kilos de chocolat qui se positionnent à de nouveaux endroits évidemment disgracieux, la peau qui se distend imperceptiblement,

Je sens aussi la vulnérabilité de tous ceux que j'aime, le Pouic qui se peut se mettre en danger si rapdiement, le PapaPouic qui clope encore allègrement, un Papi fragile, si fragile qui s'en va doucement...

J'ai besoin d'aimer plus fort encore ceux que j'aime déjà si fort.


Aimer c'est se sentir si fragile... C'en est quelquefois terrifiant...


15 commentaires:

magali a dit…

Eh oui , c'est tout ça devenir parent !
Mais cela apporte aussi tellement !

heidi a dit…

aimer et se sentir aimer ça rend fort ;-)

Libelul a dit…

tRès flippant tout çà. Je suis d'accord !

Océane a dit…

Mais tu les aimes, c'est le plus important, on ne peut te l'enlever :)

Ptisa a dit…

je ressens pareil, c'est très bien dit, c'est angoissant de ressentir autant de choses que l'on ne maîtrise pas, c'est ce qui fait la valeur de ce que l'on a je pense

maman@home a dit…

Oui aimer ça fait peur, ça rend vulnérable mais le risque est à prendre parce que bon sang que c'est bon !

Gala a dit…

oui aimer c'est se sentir fragile
mais on sesent tellemnt vivant quand on aime !
j'adore les photos en noi &blanc vous êtes superbes tous les 3
bises

anyuka a dit…

Oooh comme je suis d'accord avec toi !!!

Virginie B a dit…

comme tu as raison profitons a fond de ceux qu'on aime bis

Val a dit…

C'est tellement bon ça rend plus fort et ça fait grandir...

madamezazaofmars a dit…

C'est beau et si vrai ce que tu dis, il n' a pas de temps a perdre

gol a dit…

Quel beau petit garçon ce Pouic.
De plus en plus.
Que dire pour le Papi... rien... mais ne pas en penser moins.
Bisous.

Madame Parle a dit…

je comprends très bien ce que tu ressens des fois vaut mieux pas s'arrter pour penser..

Alice a dit…

Magali: Oui, sans bonheur et amour, la peur et la fragilité ne seraient pas aussi fortes!

Heidi: Oui, gros paradoxe en effet...

Libelul: Complètement... et je te raconte pas dès qu'Octave a 38° de fièvre,je frôle la crise cardiaque:(

Océane:Oui c'est vrai, l'amour est en effet inconditionnel!

Ptisa: Oui et finalement ce sentiment tout nouveau évolue aussi avec le temps...

Maman@home: tu as tout dit :))

Gala:Merci beaucoup:))Oui, et quand on se sent aimée!

Anyuka: je suis souvent très touchée par ce que tu écris aussi, je me retrouve!!

Virginie: Oui,chaque seconde...

Val: Oui, tu as raison, ça permet de s'apaiser...

Mmze Zaza: Oui, vivons :))

gOL/ MERCI, c'est si joliment dit, je suis très touchée!!

Madame parle: Oh oui,c'est exactement ça en effet!!

Mais Pourquoi Je Deviens Mère Bordel ??! a dit…

Très beau texte, et très belles photos !