vendredi 10 décembre 2010

Tiens bon !


Terrible dernière ligne droite.

Énervements, impatience, épuisement, incompréhensions: Avec l'Époux on s'écrit de la tendresse et de l'amour toute la journée mais nous sommes incapables d'ajuster nos dialogues qui s'épuisent en  incompréhensions .
Nous nous croisons, ne prenons et n'avons pas le temps de nous écouter.
On se parle mais on ne s'entend pas.

Je prends rendez-vous chez ma coiffeuse, j'annule dix minutes plus tard. Je devrai patienter une semaine de plus pour être en vacances un mardi matin.

Je ne me reconnais pas.
Sans être particulièrement fatiguée je peine à trouver l'énergie de faire, dire, éprouver du plaisir.

Le fait de le verbaliser ce midi m'a déjà fait bouger. Je sors un peu la tête. Je me fais penser à une tortue, engoncée dans sa carapace en se protégeant de l'hostilité latente.

Rien de grave. Juste l'impression de sortir de la ligne droite et de prendre enfin un virage.

Il parait aussi que c'est une question d'époque: la fin d'une année, d'un trimestre. La fatigue morale et/ou physique du milieu d'hiver...
T'en penses quoi, toi?

(Cette question s'adresse à toutes et tous hormis Zaza, qui baigne dans ses hormones du Bonheur! Bienvenue petit Jajaja!)

10 commentaires:

Aurélie a dit…

Je te comprends. Il y a des périodes comme ça, où on a envie de rien, juste que l'on nous laisse en paix... en ce moment j'ai une phase Noël me saoule et du coup je prends mal tout ce qui s'en rapproche... vivement l'année prochaine!
Bon courage, bises!

Le Journal de Chrys a dit…

Peut-être que les vacances permettront de vous "pauser" un peu..... Courage Alice!!!!!!

mistinguett a dit…

comme toi, un peu tortue très fatiguée en ce moment... mais ça passera ;-)

AnneLaureT a dit…

C'est difficile pour moi de lire tes mots... Ces mots-là...
Il y a tant que je voudrais te dire mais je me sens tellement mal placée pour réconforter en ce moment... :-S

Tout ce que je peux dire, c'est que j'espère que ce moment difficile sera très bientôt relégué au rang de souvenir.
Je suis en tout cas convaincue d'une chose : la fatigue n'y est pas étrangère.

Prends bien soin de toi.
Je t'embrasse fort.

*

Ptisa a dit…

moi je pense que ça fait 2 ans que je suis dans cet état et que c'est pas prêt de s'arranger

Gol a dit…

J'en pense que je suis exactement dans le même cas que toi. Mais en pire. Que je suis sur le point de m'en aller. Et que donc, si tu as des conseils pour un éventuel virage (auquel je ne crois plus trop), je suis preneuse.
Bisous ma belle.
Et courage.

Alice a dit…

Aurélie: OUi, une question de période où qqfois les choses s'accumulent!

Chrys: Oui, les vacances, vont nous faire un bien fou...Merci!

Mistinguett: Oui, ça va passer.

Anne Laure: Faut penser que ce ne sont que des moments qui nous feront repartir plus fortes...
Détrompe toi, ton message m'a beaucoup touchée et tes mots m'ont réconfortée.

Ptisa: Vraiment??

Gol: Vraiment aussi? Pour aller où? mais tu dois être épuisée aussi toi, t'assures 24/24! en plus des bobos de ton Kouk!

Isabelle F a dit…

c'est la fin de l'année et tout le monde est fatigué;les vacances paraissent lointaines et surtout l'hiver et là je vais sourire je revois une scène dans bienvenue chez les tchis de Galabru qui dit c'est le nord le grand nord ...-10° -20° -30° . en conclusion les vacances devraient te permettre de repartir du bon pied et surtout les fêtes de fin d'année où on se retrouve en famille et ça redonne du peps.
bon courage, biz

Le Chat a dit…

J'en pense que je comprends très très trèééééés bien.... (peut-être ta nuit blanche because varicelle explique ton ressenti, ta fatigue...).

Tiens-bon.

maman@home a dit…

Ah oui ben ça je connais très bien à la maison c'est comme ça en ce moment, les maisl échangés sont tendres, complices amoureux mais le face à face est difficile... ça va passer... tenons le coup !