vendredi 18 mars 2011

Le ridicule ne tue pas mais le froid gèle les neurones

Après une nuit peuplée de cauchemars, j'étais à l'heure au rendez-vous, à 7h45 dans un hall rempli de femmes en tailleur et d'hommes en costume qui parlaient un langage qui m'était inconnu: de P.L.U, de P.L.O.S, de budget primitif, de S.I.V.O.M et autre barbarisme.

Les écouter me permettait de penser à autre chose qu'à cette pu*** de porte ouverte pour cause de déménagement dans le hall dans lequel nous étions censés attendre.

9h, 10h. Je prends mes jambes à mon cou?
Le positif: plus le temps passe, moins j'ai peur.
Le négatif: plus le temps passe, plus j'ai envie de ne même pas tenter le truc.

10h10, on m'appelle! Ouf. Mon jury d'anglais semble sympa. 15 minutes pour préparer ma version et oral de 15 minutes avec lecture, traduction, puis entretien (en anglais - of course).
Je m'assieds et préviens que je vais massacrer accents, ponctuations et que ça me rend malade en tant que prof de français. On me rassure. Je me lance sans surprendre un regard désespéré, ça me grise, je me lance dans ma traduction qui semble plutôt réussie.S'en suit une discussion sur l'utilisation de la voiture/ du vélo en ville, mon boulot. Un agréable moment qui m'a un peu dynamisée pour la suite.

Me revoilà dans le hall glacé. Je brise la glace avec quelques candidates/concurrentes. J'aurais pas du, cela me renvoie à mon niveau zéro de connaissances et au fait que j'ai vraiment l'air de débarquer de nulle part. D'ailleurs je suis la seule à ouvrir mon roman au lieu de relire mes notes / de regarder les autres concurrents d'un air suspicieux / de guetter avidement mon nom sur les lèvres des surveillants qui crient pour nous appeler (le déménagement fait du bruit).

Allez 11h30, c'est mon tour. Le jury semble gentil mais je ne le sens pas très ouvert à la blague.
J'expose mon parcours. En combien de minutes? A peine 10 semble-t-il. Cela me semble beaucoup moins clair et cohérent que sur ma feuille. Pas grave, ils m'écoutent, ils n'ont pas le choix.
Viennent les questions et là je me rends compte que j'oublie totalement les stratégies d'un jury (même si, honte à moi, c'est mon job) : les questions faussement naïves, la provoc' et je prends tout au premier degré.
Ce qui m'a sauvé c'est que j'ai l'habitude de la provocation et je ne me démonte pas. Je crois avoir affirmé au passage deux ou trois conneries, enfin qu'ils ont du juger être des conneries (du genre les chiffres, on les fait parler comme on veut, regardez les sondages). Mais j'assume.

Ce que j'ai moins assumé, c'est le fait d'avoir des connaissances très superficielles et donc d'avoir eu une trouille bleue qu'ils cherchent à approfondir. Alors j'ai préféré ne rien répondre : budget des communes, urbanisme, réforme des collectivités territoriales...
Et l'entretien s'est terminé sur ce grand vide des connaissances. 7 heures pour rentrer chez moi.

C'est décidé, j'arrête de brûler des cierges pour des causes perdues d'avance!

16 commentaires:

Ptisa a dit…

pour avoir déjà affronté des jury, des fois ils ne connaissent pas le sujet plus que toi et souvent moins !!!
pour travailler dans un cabinet d'expertise comptable, je peux t'assurer que dire qu'on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres c'est pas une connerie !!!

maman@home a dit…

Bon et donc t'es vraiment sûre que c'est mort ? Même si ça a foiré simplement sur 2-3 questions ?

Aurélie a dit…

On sort toujours stressé de ce genre d'examens et on n'a plus de recul. Ce n'est peut être pas fichu! Tu as bientôt les résultats?

MyrtilleD a dit…

Au moins c'est terminé et tu es allée jusqu'au bout ! Après, tu seras peut-être surprise par les résultats. Il faut attendre longtemps ?

Alice a dit…

Ptisa: Ha ça me rassure!!

Maman@home: Honnêtement, c'est très mal engagé pour la réussite. Je n'ai pas su répondre à une bonne dizaine de questions et ça correspondait à la fin de mon entretien. Pas terrible du tout...

Aurélie: Cela m'étonnerait que ça passe, ma méconnaissance du milieu professionnel visé était flagrante.
Résultats le 20 avril

Myrtille: Oui, c'était une excellent expérience et cela va me permettre d'être plus à l'écoute de mes stagiaires qui ont du mal avec les oraux!
Résultats le 20 avril...

madamezazaofmars a dit…

moi j'attends de voir, c'est l' année des surprises ;-)

Libelul a dit…

C'est le seul Jury capable de l'écouter ? Tu peux pas représenter le projet plus tard. Tu as fait le plus dur, affronté tes peurs.. Allez on y croit !

Bises,

Maman a dit…

c'est pour quand les résultats??
allez allez on garde espoir, on est jamais à l'abri d'une bonne surprise!

Océane a dit…

Garde espoir, tu verras bien les résultats. En tout état de cause tu as fait de ton mieux :)

Le Journal de Chrys a dit…

Attends les résultats pour vraiment te positionner.

mv-mtsso a dit…

Allez on y croit !!
Moi aussi lors de mon oral du 8 mars, j'ai eu l'impression de dire pas mal de conneries...résultats le 21 pour moi !
Courage pour l'attente !

Bises :)

Les Chroniques de Cla a dit…

Quand as-tu les résultats? Garde un peu espoir quand même!!

Céline☼ a dit…

Pfouuu, ça avait l'air riche en émotions ! Tu as eu ta dose d'adrénaline.
Maintenant, c'est fait et bien fait et tu verras bien le résultat.
De toutes manières, tu n'as rien à perdre. Tu as déjà un boulot, qui plus est intéressant et que tu aimes, si je ne me trompe pas, ce qui n'était peut-être pas le cas de tous les candidats.
Si jamais tu ne passes pas cette fois-ci, tu sauras qu'il faut être blindé de connaissances très vastes !
Je crois qu'il y a quand même peu de candidats qui réussissent un concours de l'administration du premier coup, non ?

Maxine a dit…

Quelque soit l'issue de tout cela, garde cette expérience à l'esprit comme un défi que tu as relevé, c'est déjà formidable.

Eddye a dit…

avec un train de retard, je pense aussi qu'il ne faut pas se décourager avant d'avoir les résultats :-)

bofeglue a dit…

Love your site man keep up the good work

clomid